Candidat libre en examen du code de la route, comment ça fonctionne ?

Candidat libre en examen du code de la route

Pour pouvoir passer à l’épreuve du code de la route, l’apprenti conducteur n’a pas toujours besoin de s’inscrire auprès d’une auto-école habituelle. Les centres d’examen sont désormais à profusion afin de réitérer en cas d’échec. Alors, prêt pour passer le code de la route en candidat libre ? Voici les procédés à suivre.

Le principe de candidat libre à l’épreuve du code

Le fait d’être un candidat libre ne pose aucun problème pour passer l’examen du code. C’est un principe permettant d’obtenir son permis sans inscription dans les centres d’examen. Etre candidat libre permet aussi d’économiser plus de temps et des frais de cours imposés. Le planning et la durée d’apprentissage ne dépendent qu’entièrement de l’apprenti.

Comment et où s’inscrire ?

On doit s’inscrire en ligne avec notre numéro NEPH ou Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé sur le site officiel de l’ANTS ou Agence Nationale des Titres Sécurisés ou encore auprès des centres agréés par l’Etat. Dans le cas où on habite dans une région où il n’y pas des centres reconnus ou homologués par l’Etat, la préfecture nous envoie une convocation. Pour que tout soit en ordre et pret pour passer le code de la route, le candidat doit effectuer une demande auprès de la préfecture.

Les avantages  d’un candidat libre

Etre candidat libre pour passer l’épreuve du code présente des intérêts considérables. Cela permet de s’échapper aux frais d’inscription ainsi qu’aux coûts des supports de cours. En plus, on est plus libre à apprendre sans contrainte du temps les séances du cours.

D’ailleurs, si on a échoué l’examen et si on est encore pret pour passer le code de la route, on a encore la possibilité de réserver de nouvelles dates pour recommencer l’examen.

Passer le code en candidat libre est-il gratuit ?

Même si on est candidat libre, on doit toujours payer un droit d’examen à titre de 30 €. C’est un tarif unique fixé  par l’Etat.