Comment effectuer un apport en numéraire dans une sasu

Comment effectuer un apport en numéraire dans une sasu

Vous envisagez de créer une société à associé unique et avez décidé d’opter pour le statut sasu. La sasu n’a pas de capital minimum, et c’est sans doute l’un des avantages qui vous ont convaincus lors du choix de la structure sociale.

Une société au capital social d’un euro

Même si l’opération est vivement déconseillée au regard des risques qu’elle crée pour votre activité, il est tout à fait envisageable de créer une sasu avec un capital minimum d’1 seul euro. Le Code de commerce ne permet pas cette faveur pour toutes les sociétés commerciales, l’apport de l’associé n’ayant pas la plus grande importance dans le cadre d’une sasu.

Ainsi, et surtout si votre sasu abrite une activité de service, un capital social d’un euro peut être apporté lors de sa constitution. Ce dernier sera suffisant pour démarrer votre activité et obtenir l’immatriculation de votre société au rcs en vous adressant au greffe du Tribunal de commerce compétent.

Comment effectuer un apport en numéraire ?

L’apport en numéraire est l’opération la plus simple à réaliser concernant la sasu et son capital social. Elle ne nécessite en effet pas l’intervention d’un commissaire aux apports qui sera chargé d’évaluer le montant de l’apport.

Pour commencer, les sommes devront être déposées chez un notaire ou à la Caisse des dépôts et consignations, et ce même si votre capital de départ ne comporte qu’un seul euro.
Le reste des formalités peut alors être effectué auprès du greffe du tribunal afin d’immatriculer la société et d’obtenir la personnalité juridique. Un compte courant devra en parallèle être ouvert à la banque au nom de la société, afin d’abriter son propre patrimoine.

Une fois l’immatriculation de la société effectuée par le greffe, et son gérant disposant d’un extrait Kbis, ce dernier pourra faire transférer les fonds constituant le capital vers le compte bancaire de la société. Les fonds sont alors à la libre disposition de la société qui peut commencer à exercer son activité ou les utiliser pour couvrir ses premières dépenses.

Prendre conseil pour choisir la sasu et son capital minimum

Si la sasu n’a pas de capital minimum, il est vivement déconseillé de construire une entreprise avec un capital trop faible. Une agence juridique pourra en effet faire part au chef d’entreprise des différentes difficultés qui pourraient survenir au début de l’activité ou en cours de vie sociale.

Il est en effet difficile avec une sasu de choisir le capital minimum nécessaire à l’activité, car le chef d’entreprise n’a bien souvent pas conscience de toutes les dépenses auxquelles il pourra être confronté, en situation normale et en situation de difficulté.

Passer par une agence juridique pour constituer sa sasu permet de contourner toutes ces difficultés en s’adressant à un professionnel du Droit des sociétés qui pourra effectuer toutes les formalités nécessaires et choisir le montant correct qui mettra la société à l’abris de toutes poursuites en cas de difficultés.